Le ponton village de l'herbe


...

Notre histoire

1984
Benoit et Karine Bidondo Ostréiculteur | producteur.
Exploitant 2 hectares de parc sur le bassin d’Arcachon.
2016
Ouverture de la dégustation au Village de l'herbe
105 Rue de l’herbe.

Origine des cabanes du cap Ferret

Les pontons | Village de l'herbe

Chaque ponton abritait un ou plusieurs gardiens, pour la plupart assermentés, qui, vivant à bord en permanence, assuraient la surveillance des parcs, jour et nuit, aussi bien malîne que mort d'eau. Très vite, au vu de leur capacité d'accueil, plusieurs de ces pontons allaient être détournés de leur mission de surveillance, pour être remorqués et échoués sur les plages, principalement de la côte Noroît, où ils allaient servir d'habitation, non plus aux gardiens de parcs, mais aux ostréiculteurs eux- mêmes et à leurs familles qui, on l'a vu, pour s'affranchir d'une navigation longue et pénible entre le port et les zones de travail, avaient décidé de s'installer le plus près possible de leurs parcs.

bateau ponton village de l'herbe cap ferret

Au Cap Ferret, les parcs étaient situés le long de la côte, de Lavergne à Bélisaire ; les pontons, tout naturellement, furent échoués à proximité. On les retrouve le long de la lugue du Mimbeau, à l'abri du vent, mais aussi plus au sud, le long de la voie du tram qui conduit de Lavergne à l'océan. Architecturalement, les pontons se ressemblent tous, sortes de gros bateaux ventrus, d'un aspect plus terrien que marin ; on peut d'ailleurs douter de leur capacité à se mouvoir sur l'eau, sauf à être remorqués. La plupart ont leur coque coaltarée, surmontée d'un toit, souvent en forme de voûte, parfois plat, généralement peint en blanc, duquel émerge le tuyau de sortie des fumées du poêle à bois. Les pontons de surveillance des parcs disparurent au tout début des années trente, sans que l'on en connaisse exactement la raison : disparition des gravettes suite à l'épidémie des années vingt, les portugaises attirant moins la convoitise ; motorisation des pinasses qui permettait une intervention rapide sur les parcs ; repentir des voleurs devenus honnêtes !

Les pontons d'habitation restèrent plus longtemps mais, peu à peu, les ostréiculteurs, devenus sédentaires, leur préférèrent des cabanes qui, bien que modestes, apportaient un peu de confort à leurs familles. Contrairement à d'autres villages de la presqu'île, l'Herbe notamment où les cabanes furent édifiées à l'emplacement même des pontons, et selon la même orientation, d'où positionnements anarchiques, les ostréiculteurs ferret-capiens installèrent les leurs sur les terrains maritimes des quartiers du Phare et de la Douane, qui sont encore aujourd'hui les deux villages ostréicoles, sites classés du Cap Ferret.

Juché sur ses rondins, le ponton de Cyrille, baleine de Jonas à quoi l'on a greffé des" jambes de basset. Symétrie dans cette asymétrie : deux portes dans les lombes, une de chaque côté, et dans les flancs, six fenêtres exiguës, trois par trois. La salle à manger, le carré, gîte dans le thorax dont les côtes sont des varangues. La cabine et ses deux couchettes dans le cou. La tête loge la garde-robe où se trouve le lavabo. Dans la queue, la cambuse qui sert aussi de remise à filets. Le dos busqué, est caparaçonné de toile goudronnée. L'ingéniosité de Cyrille a fait de cette épave hors d'âge, une manière de logis » (André Armandy, Les Cribleurs d'Océan). Cette description romanesque d'un ponton est très certainement applicable à tous les autres échoués en haut des plages, la quille au sec. A l'origine, la quille n'était au sec qu'à marée basse, car dès que la marée montante commençait à recouvrir les parcs, le ponton flottait.
La première fonction des pontons était d'abriter les gardiens des parcs à huîtres. De tous temps, les vols d'huîtres ont existé, mais à la fin du XIXe siècle, début du XXe, ceux-ci étant fréquents et importants, les ostréiculteurs s'étaient organisés et regroupés, délimitant les zones sur chacune desquelles était un ponton.

bateau ponton village de l'herbe cap ferret

Quant aux pontons, il en reste un, parfaitement authentique, non plus en bordure d'estran, mais dans le jardin d'une villa du lotissement des 44 hectares, tout près d'Hortense, non loin de son emplacement de jadis.

Source : Luc DUPUYOO Autrefois…
Le Cap Ferret Souvenir d’image. Editions : confluences

Notre terroir
Le bassin d'Arcachon

Nassain Capté en face d’Arcachon sur nos parcs les Hosses
Demi-elevage Parqués sur les hosses et le Courbey
Finition | affinage A la pointe du grand banc face à la vigne (commune du cap ferret)

bateau ponton village de l'herbe cap ferret